Ces quatre courts textes vous permettront de saisir ma démarche, ma vision ainsi que mon orientation concernant ce site. Deux autres textes ont été ajoutés au livre Au nom de la Vérité et sont disponibles ici.

Aussi, vous pouvez me joindre à l’adresse suivante : 


 

La véritable révolution est spirituelle

RÉVOLUTION : n. f. 1) Changement brusque et important dans l’ordre social, moral; transformation complète. 2) Changement soudain.

SPIRITUEL, ELLE : adj.1) Qui est esprit, de l’ordre de l’esprit considéré comme un principe indépendant, immatériel, incorporel. 2) Propre ou relatif à l’âme, en tant qu’émanation et reflet d’un principe supérieur, divin. 3) Qui est d’ordre moral, n’appartient pas à la mesure sensible, au monde physique.

Le réel changement, la réelle transformation complète d’une société ne s’effectue pas par la modification de ses structures sociales établies, mais bien par le changement de chacun de ses composants, soit chacun des êtres qui la composent.

Ce site, sans prétention, quoiqu’ayant un but, ne se veut que le reflet de la gratitude de son auteur envers tous ceux et celles qui ont consacré la majeure partie de leur vie, en investissant de ce précieux bien immatériel qu’est le temps, à la compréhension de l’être et de l’Univers, à l’élaboration d’une réponse à un questionnement existentiel, à la transmission de connaissances indispensables à l’épanouissement de la race humaine. À tous ceux et celles qui partagent ma polarité d’être, je me dois, au minimum, de rendre, en retour, une partie de ce que j’ai reçu, qui m’a ouvert, m’a élevé, renseigné, enseigné et qui m’a fait croître. En somme, je dois passer à mon tour le flambeau de l’intérêt, de l’ouverture d’esprit, de l’émerveillement, de l’éveil et de l’épanouissement personnel et intérieur.

Je ne me sens ni ne suis à la hauteur, ou n’ai la possibilité, à moi seul, d’élever quiconque au point où j’ai pu le faire suite à toutes ces réflexions intérieures suscitées par les nombreuses lectures provenant de ces gens. Mais je comprends aussi, puisque j’ai dû butiner pour me réaliser, qu’un seul de tous ces auteurs n’aurait su, à lui seul, m’apporter la connaissance de moi-même et de l’Univers que je possède présentement. Je n’aurais jamais pu me hisser là où j’en suis à l’heure actuelle sans l’aide de chacun d’eux en tant qu’ensemble, que tout indivisible.

C’est pourquoi, même si je ne suis qu’une seule et simple voix parmi tant d’autres – même faible à l’intérieur de toutes celles-ci –, je me dois, au minimum, de l’ajouter au chant de ceux de ma polarité. Le moins que je puisse faire est d’être un écho supplémentaire à la Vérité.

Et c’est uniquement en ce sens que je déposerai, sur ce site, le fruit de mon labeur. Que les données présentées ici émanent de moi au d’autres, l’essentiel se trouve dans l’éventuelle semence – métaphysique – que ces informations, concepts et réflexions sont en mesure de répandre.

 

Le fardeau de la preuve

Mon but, ici, contrairement à bon nombre d’auteurs, n’est pas de m’astreindre à apporter une quelconque preuve au lecteur. L’information est largement disponible à quiconque voudra se renseigner et approfondir les sujets abordés sur ce site. Je ne ferai qu’y déposer des faits, des observations et des réflexions qui sont vérifiables, pour peu qu’on y mette l’effort nécessaire, soit par des expériences personnelles, soit par des lectures plus approfondies. Je vous invite donc fortement à faire vos propres recherches et à en tirer vos propres conclusions, car j’ai la sincère conviction que le fardeau de la preuve incombe à tout un chacun. Il en va de notre responsabilité personnelle de nous forger une opinion afin de découvrir nous-mêmes la véracité de certains concepts, de certaines idéologies et de séparer le vrai du faux au meilleur de notre discernement.

Malheureusement, ceci est un peu inhabituel, j’en conviens. Nous avons, pour la plupart, été éduqués de façon telle que nous avons une tendance marquée à accepter aveuglément ce que nous disent les « experts » et à ne pas oser nous questionner nous-mêmes sur ce que nous venons de recevoir comme information (pensez aux actualités quotidiennes que la majorité des gens ne questionnent même plus et qui pourtant véhiculent une propagande d’État à en crever les yeux). Cette attitude très pernicieuse, insidieuse et dangereuse nous dérobe notre jugement critique et nous enlise dans une paresse intellectuelle qui nous rend complètement dépendants des « autorités » scientifiques, politiques, religieuses ou autres.

Loin de moi l’idée de faire l’autopsie complète des rouages d’une société, mais je tiens simplement à mettre en garde le lecteur qui demande une preuve à mes écrits qu’il n’en obtiendra qu’en y fournissant l’effort nécessaire, qu’en mettant en marche les parties de son organe pensif appelé Jugement et Discernement.

Osez tout questionner, osez douter de tout, osez comprendre par vous-mêmes, vous en serez les premiers à en bénéficier.

 

Politique d’utilisation équitable

La majorité des images utilisées dans les différents articles de ce site ne sont pas miennes. Elles ont été prises soit de l’Internet, soit d’un livre, d’une revue ou d’un quotidien (parfois même d’un artiste, d’un photographe…). Elles sont intégrales, numérisées et/ou légèrement modifiées simplement afin d’en servir la cause. Je ne m’astreindrai que très rarement à en indiquer la source, quoique la plupart de ces images sont liées à un quelconque « droit d’auteur ». Je les utilise uniquement dans le respect du partage des informations qu’elles peuvent véhiculer.

Parfois je citerai un auteur sans en mentionner la provenance. Ce n’est ni du plagiat ni de l’appropriation injuste du savoir d’autrui. Bien sûr, je tente de demeurer équitable : je ne citerai jamais un paragraphe entier sans mention adéquate. Mais je ne ferai ni courbettes ni efforts inutiles afin de retracer la source exacte d’une image ou d’une brève citation afin d’en demander la permission écrite.

Perte de temps et d’énergie.

L’important sera toujours mentionné et indiqué. En réalité, j’adhère à une politique d’utilisation équitable : j’utilise tout matériel uniquement dans le but de transmettre des renseignements, qu’un « droit d’auteur » y soit rattaché ou non.

J’ai la sincère conviction que toute forme de savoir n’a de réel auteur et n’est la propriété de qui que ce soit en particulier. L’information doit être libre, gratuite et accessible. J’invite d’ailleurs tout lecteur intéressé à propager certaines idées trouvées dans ce site à le faire, et ce, sans demander consentement. C’est la nature même du savoir, de la connaissance et des informations de ne connaître aucune frontière, aucune entrave à leur diffusion, à leur libre expression.

 

Remerciements

Je sais, les remerciements sont devenus une « bonne pratique » normalisée et incontournable pour quiconque publie un ouvrage, est nommé à la tête d’un pays ou est simplement récipiendaire d’une petite statue métallique. Je sais aussi qu’il est tout simplement mal vu de ne pas « rendre à César ce qui appartient à César » et que cette formalité n’est, dans bien des cas, que ça : une formalité. On remercie papa, maman et Dieu d’avoir aidé à une réalisation quelconque.

Personnellement, je me fous que ce soit devenu une « bonne pratique » ou non et de ce que j’ai l’air en faisant ou ne faisant pas quelque chose.

Simplement, ce matin je me suis levé avec une authentique envie de remercier, et remercier je vais faire.

Avant tout, c’est à ma douce et tendre moitié, mon amoureuse et « amourée », que vont mes remerciements les plus sincères. C’est grâce à elle si le lecteur ne s’étouffe pas de mots mal placés, incongrus ou inadéquats et n’a pas à avaler une phrase indigeste, tordue ou mal lacée, car c’est avec intérêt et amour qu’elle polit les aspérités de mon écriture avec le fin papier sablé de sa maîtrise de la langue. Qui plus est, elle saisit régulièrement l’essence de mes idées et les réorganise harmonieusement afin qu’elles soient plus aisément transmissibles et « coulent de source ».

C’est aussi grâce à son support, ses encouragements, son intérêt pour mon univers hors norme ainsi que nos nombreuses discussions que ce site a vu le jour. Et c’est donc en répondant à un véritable appel intérieur que je tiens à la remercier du fond du cœur pour le travail qu’elle accomplit solidairement avec moi ces dernières années.

Bien entendu, tous les amis et les amis par correspondance, conférenciers, webmestres, etc., qui m’ont aidé à cheminer (et m’aident encore), sont tout particulièrement présents à mon esprit en ce moment. Certains se reconnaîtront, d’autres n’en auront aucune idée.

Il est à souligner aussi que tous ces auteurs, ces chercheurs qui ont dédié une partie de leur vie (lorsque ce n’est pas leur vie entière) à extirper de l’ombre certaines vérités salvatrices, méritent mes remerciements les plus humbles. C’est à eux, principalement, que je dois ma propension à ce qui EST plutôt qu’à l’acceptation facile des mensonges somnifères qu’on nous sert sur le plateau d’argent de la contrainte sociale médiatisée.

Je tiens aussi, par la présente, à vous remercier chaleureusement, lecteurs du site Zone-7.Net, pour les mots d’encouragement réguliers. Ils sont toujours très appréciés et me fournissent une énergie indispensable à la continuation de ce projet. Critiques constructives, remerciements et partage d’idées et de ressources ont parsemé (et continuent de le faire) mon parcours et c’est avec grand plaisir et reconnaissance que je les reçois.

Bref, en mille mots comme en un : Merci!