de-ca-dieu-vie-reflexion

Crois-tu en Dieu?

Lequel?

Le seul et unique, tu sais, Dieu?

Il y a tant de religions, même officielles, que nous avons l’embarras du choix. Parler du « seul et unique », en ce sens, est affreusement paradoxal.

As-tu un Dieu, quel qu’il soit?

Je n’ai rien en ce sens ni ne m’identifie à une quelconque divinité qui puisse avoir un nom, un représentant ou une institution. Par contre, je sens profondément qu’il y a quelque chose qui m’englobe et que j’englobe à la fois. Nous pouvons l’appeler Dieu, si vous voulez.

Et ton Dieu, qui est-il?

Mon « Dieu » n’est pas un « il », pas plus que ce n’est une « elle ». Mon « Dieu » s’apparente plus à un « ça ».

Et que te demande ton Dieu, exige-t-il quelque chose de toi?

Non. Ça n’exige rien d’autre de moi que d’exister, ce que je fais. En réalité, Ça n’a même pas d’objectif ni de volonté à mon égard – non plus à celui des hommes en général… ou des poissons ou d’une galaxie.

N’y a-t-il pas des Lois imposées par Dieu auxquelles tu te dois d’obéir?

En quelque sorte, mais elles sont inhérentes à son essence. C’est-à-dire que Ça ne fait aucune, mais aucune distinction entre les concepts humains du « bien » et du « mal ». En d’autres termes, Ça ne fait ni la guerre ni ne cherche à l’arrêter. Ça ne cherche même pas à faire quoi que ce soit en particulier, à l’exception, peut-être, d’exister.

L’être humain n’est-il pas fait à son image?

C’est là purement et simplement de l’anthropomorphisme égotique. La grenouille est-elle faite à son image? Le nuage? La comète? Ne confondons pas Ça et les contes infantilisants.

Mais l’homme est la créature la plus évoluée qui soit, bien plus que la grenouille ou le nuage. N’es-tu pas reconnaissant face à ton Dieu – quel qu’il soit – pour le don qu’il t’a fait?

Ça ne fait pas de don, Ça existe. Tout simplement et sans plus. Quant à « l’évolution » dont vous parlez, je n’ai encore jamais vu de grenouilles mettre en esclavage  d’autres grenouilles ou encore faire la guerre pour des raisons géopolitiques ni torturer les siens par simple plaisir. Je n’ai jamais vu, non plus, de nuages déprimés, suicidaires ou s’automutilant. Était-ce bien le sens de votre question?

L’âme de l’homme est certes tourmentée par le péché originel.

Et la femme? Laissez tomber, c’est de la sémantique – presque. Mais le « péché originel » dont vous parlez, il est en « Dieu » aussi?

Bien sûr que non! Il est en l’homme, créature inférieure à Dieu.

Désolé, je croyais que « l’homme » était fait à son image. J’ai dû mal interpréter vos propos.

En fait, c’est plus complexe que ça en a l’air…

Oui, je connais : « Les voies de ‘Dieu’ sont impénétrables ».

Exact!

Ne serait-ce pas là une façon « subtile » de détourner la réflexion authentique – la quête de sens et de vérité – puisque, de toute manière, nous ne comprendrons pas?

Dieu s’expérimente par le cœur, par l’Amour et ne peut être compris que par la grâce divine, la communion intime avec le Créateur de toute chose.

Je vois. Mais, dites-moi, qui a créé le « créateur de toute chose »?

Ma foi, vos questions sont presque insolentes. Seriez-vous donc complètement athée et agnostique?

Parfois, la vérité n’est pas tendre avec les croyances bien ancrées, j’en conviens. Mais me penser athée ou agnostique, c’est ne pas avoir saisi le titre de ce site.

Mais alors, votre dite spiritualité est faite de quoi? 

De Ça.

.

– Webmestre Zone-7